Tout sur l'immobilier à Tourcoing et alentours
Vendre un bien

5 trucs à savoir pour vendre un logement occupé !

vendre un logement occupé à Tourcoing

Vous envisagez de vendre un logement occupé à Tourcoing ? Plutôt que d’attendre l’échéance du bail locatif et de perdre ainsi un temps précieux, il est tout à fait possible de mettre sur le marché un appartement (ou une maison) alors que les locataires sont toujours dans les lieux. Mais pour que tout se déroule dans les meilleures conditions, vous devez prendre en compte certains points essentiels. Voici les 5 trucs à savoir pour mener à bien une transaction avec un locataire qui reste en place !

1. Pour vendre un logement occupé à Tourcoing, veillez à mettre votre acheteur au courant !

C’est sans doute une évidence, mais il est préférable de le rappeler : le processus de vente immobilière n’est pas du tout le même quand il s’agit de mettre sur le marché un bien occupé par un locataire… Du moins, du point de vue de votre acquéreur ! Pour vous, les choses ne sont pas bien différentes. Mais les acheteurs potentiels, eux, doivent être mis au courant, en précisant sur l’annonce qu’il s’agit de vendre un logement occupé à Tourcoing, et que le locataire reste sur place. Ainsi, vous visez d’emblée un certain public (les investisseurs) en laissant de côté ceux qui sont à la recherche d’une résidence principale.

2. Le locataire et la location doivent être en règle

Autre point essentiel pour vendre un logement occupé à Tourcoing dans de bonnes conditions : il faut absolument que tout, dans votre location, soit en règle. Au-delà de votre cas personnel (avez-vous bien déclaré votre mise en location et vos revenus locatifs ?), il faut aussi que votre locataire occupe le logement légalement (qu’un bail locatif ait été signé, que l’occupant ait souscrit une assurance habitation, qu’il possède un titre de séjour s’il est étranger) et que vous ne soyez pas en conflit avec lui. En cas de procédure en cours pour défaut de paiement du loyer, par exemple, vous rencontrerez toutes les difficultés du monde à trouver acquéreur – et l’on comprend bien pourquoi !

3. Pour votre locataire, rien ne change (ou presque)

Une bonne nouvelle pour votre locataire : votre projet de vendre un logement occupé à Tourcoing ne change presque rien pour lui. Le bail se poursuit dans les mêmes termes jusqu’à échéance et le loyer ne peut être révisé qu’en fonction des dispositions prises à la signature. Ce n’est qu’au moment du renouvellement du bail que le nouveau propriétaire pourra modifier ce qu’il souhaite. Dans l’intervalle, celui-ci devra se présenter au locataire et lui confier ses coordonnées. Une chose importante à savoir, néanmoins : le changement de propriétaire libère le garant de ses engagements.

vendre un logement occupé à Tourcoing

4. Pas de droit de préemption dans le cas d’un logement vendu occupé

Quand un propriétaire bailleur vend un bien immobilier à échéance du bail locatif, il a pour obligation de respecter un droit de préemption en faveur de son locataire. Cela signifie qu’il doit proposer en premier lieu l’acquisition du logement à l’occupant, avant de le mettre sur le marché ; celui-ci peut alors prendre le temps de considérer la question et de faire une proposition. Mais cette règle ne s’applique pas lorsqu’il s’agit de vendre un logement occupé à Tourcoing. Dans ce cas particulier, votre locataire ne jouit pas du droit de préemption et vous gagnez du temps sur vos délais de vente.

5. Une décote sur le prix de vente n’est pas impossible

Vous souhaitez vendre un logement occupé à Tourcoing ? Méfiez-vous, car il n’est pas impossible que le prix de votre appartement subisse une décote, précisément parce que vous le vendez occupé. En réalité, tout dépend du projet de l’acheteur : s’il s’agit d’un investisseur et qu’il compte de toute façon mettre son acquisition en location, vous pourrez vendre un logement occupé à Tourcoing au prix désiré. Mais si votre acheteur a l’intention d’habiter dans le bien, ou qu’il préfère le louer à quelqu’un d’autre, il voudra négocier une ristourne – légitime, puisqu’il ne sera pas en mesure de jouir du bien avant la fin du bail. Le montant de la décote sera alors fonction du temps qu’il reste avant échéance : comptez entre 10 et 20 % du prix de base.

En parlant de prix, n’oubliez pas que vous serez soumis à la taxation des plus-values, puisqu’il ne s’agit pas de vendre votre résidence principale. Jetez un œil sur cet article pour apprendre à calculer votre plus-value à la revente !

 

Venez nous parler de votre projet de vente immobilière : nos agents commerciaux sont à votre disposition !

Article écrit par:

Avatar

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez2
Partagez
Tweetez
Enregistrer