Tout sur l'immobilier à Tourcoing et alentours
Vendre un bien

Vendre en viager à Tourcoing : une bonne idée si vous y songez !

La vente en viager, y avez-vous déjà songé ? Si c’est le cas, peut-être la (médiocre) réputation de ce procédé de vente vous a-t-elle fait reculer. Toutefois, il faut savoir que, par rapport à une vente immobilière classique, vendre en viager à Tourcoing revêt davantage de côtés positifs. Cela vous intrigue ? Ça tombe bien, nous vous proposons de voir en détails tout ce qu’implique pour vous ce procédé.

Ce que signifie vendre en viager à Tourcoing

Tout d’abord, pour vendre en viager, il faut être assez âgé mais quand même en bonne santé. Pourquoi ? Parce que pendant que vous vivez toujours chez vous, vous transférez la propriété de votre logement à quelqu’un d’autre, contre le versement d’une rente mensuelle qui va courir jusqu’à votre décès. A l’arrivée, le prix de vente du logement correspondra au cumul des mois de rente versés.

Vous pouvez vendre en viager à Tourcoing :

  • sur une seule tête, c’est-à-dire que vous êtes seul à toucher la rente ;
  • sur plusieurs têtes, autrement dit vous êtes plusieurs à occuper le logement et l’acquéreur verse une rente jusqu’au décès du dernier occupant.

La réputation indélicate du procédé provient de son aspect quelque peu négatif : un acheteur spécule sur le décès d’un vendeur. Mais, dans les faits, les choses sont bien différentes. Quand vous choisissez de vendre en viager à Tourcoing, vous transférez la propriété de votre bien tout en en gardant l’usufruit. En contrepartie, vous touchez une rente bien confortable lorsque vos revenus commencent à baisser, une fois à la retraite par exemple. Pour l’acheteur, il s’agit en quelque sorte d’un placement sécurisé. Pour vous, il n’y a que des avantages, comme nous allons le voir tout de suite.

En quoi la vente en viager peut-elle être intéressante pour vous ?

Les avantages de la vente en viager sont nombreux et séduisants. Jugez plutôt :

  • Vous restez vivre chez vous. Vous conservez l’usufruit du logement, y compris si vous vous en servez comme résidence secondaire. Note : si un jour vous décidez de partir de chez vous, il faudra avoir ajouté au contrat une clause d’abandon de jouissance, avec la possibilité de toucher une rente revalorisée (jusqu’à 40 % de plus, puisque vous laissez l’usufruit en plus de la propriété).
  • Votre rente est assurée. Après versement d’une somme initiale (le bouquet), vous touchez une rente mensuelle. Vous avez donc la garantie de toucher des revenus complémentaires. Bon à savoir : via une clause ad hoc, vous pouvez prévoir l’augmentation de la rente en proportion de celle du coût de la vie.
  • Vous êtes partiellement exonéré d’impôts en fonction de votre âge (jusqu’à 70 % d’abattement après 70 ans) et la taxe foncière ne vous échoit pas (le paiement incombe désormais au nouveau propriétaire des lieux).
  • Votre conjoint continuera à toucher une rente après votre décès, en totalité ou partiellement. Cette mesure est valable pour les couples mariés, pour un viager sur plusieurs têtes, et seulement si le contrat le stipule.
  • C’est une transaction sûre. Si la rente n’est plus versée pour n’importe quelle raison (acheteur en difficulté financière, acquéreur décédé et héritiers qui refusent de poursuivre le viager), la vente est annulée et vous n’avez rien à rembourser des sommes touchées.

Note : en cas de dégâts dans le logement, votre acheteur doit également se charger des réparations ou des rénovations nécessaires.

En revanche, ayez à l’esprit que vous n’êtes pas exonéré de la taxation sur la plus-value immobilière. Certes, vous êtes toujours « chez vous ». Mais vendre en viager à Tourcoing implique que vous n’êtes plus propriétaire de votre résidence. Sauf si vous l’avez été pendant plus de trente ans.

Et maintenant, que diriez-vous de vendre en viager à Tourcoing ?

Article écrit par:

Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer